blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  prĂ©sidĂ© par le pape GrĂ©goire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel PalĂ©ologue, empereur de Byzance, les membres du clergĂ© grec  ainsi que 500 Ă©vĂŞques, 60 abbĂ©s (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainĂ©, fut prĂ©nommĂ© Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Dernières publications

Arborosa n°42


Il Ă©tait une fois la RN7 rhodanienne


Le chanvre : un arborosa hors serie


Arborosa n°41


Arborosa n°40


Les lettres du Clos Landar

Qu’est-ce que le Clos Landar ?

Le Clos Landar est une propriété close de murs, d’une superficie d’environ un hectare (bâtiments, parc et prés), située à l’Arbresle (Rhône).

La lettre du Clos Landar – 1

 

Qu’est-ce que le Clos Landar ?

Le Clos Landar est une propriété close de murs, d’une superficie d’environ un hectare (bâtiments, parc et prés), située à l’Arbresle (Rhône).

La particularité de cette demeure et qu’elle abrita au 19ème siècle, Anthelme, Nizier Philippe, dit maître Philippe, ou Monsieur Philippe de Lyon, guérisseur qui, s’il exerça surtout à Lyon, habitat et mourut ici. Le souvenir de maître Philippe est resté très vivace, et de nombreuses personnes viennent à l’Arbresle pour voir le lieu où il vécut.

 

Le rôle de notre association

Nous sommes une association culturelle qui veille à préserver le patrimoine de notre ville, à le faire connaître ainsi que son histoire. Nous le faisons de diverses façons : visites guidées de la vieille ville, gestion d’un musée, édition d’un périodique…). Pour marquer le centième anniversaire de la mort de maître Philippe, nous avons décidé, entre autres activités, de faire une exposition de photos et objets, durant tout le mois d’août 2005, à l’Office de Tourisme.

Afin d’exposer des photos du Clos Landar, nous avons pris contact avec les occupants actuels en sollicitant l’autorisation de prendre des photos, ce qui leur permettrait également de préserver leur tranquilité.

C’est au cours de cette première visite que nous apprenons que le Clos Landar va être mis en vente. Au nom du patrimoine, de l’histoire, nous décidons de faire tout notre possible pour que cette propriété ne parte pas dans le privé et reste dans le domaine public, et soit ainsi protégée de toute destruction irrémédiable.

 

Pourquoi cette lettre ?

Nous pensons que notre ambition de voir cette demeure préservée, suppose de faire une très large information auprès de tous ceux qui, à un titre ou à un autre, seront d’accord avec notre projet. Notre première démarche, grâce à d’amicales relations, nous a permis de participer par un court passage, aux informations de TLM , le vendredi 13 mai. Par la suite, nous lancerons une campagne de presse, mais nous pensons que rien ne vaut un contact direct avec ceux qui se considèrent déjà comme les Amis du Clos Landar.

D’où cette lettre envoyée à ceux dont nous avons l’e-mail. Nous vous invitons amicalement à transmettre ce courrier à tous ceux qui pourraient être sensibles à ce projet, en leur demandant de nous communiquer leur propre e-mail (voir le nôtre en en-tête).

 

Les premières réactions

Les réactions après l’émission de télévision nous confortent dans cette idée et des questions nous sont posées sur la façon d’aider ce projet ; certains allant même jusqu’à proposer de lancer une souscription. Cette idée est séduisante mais prématurée pour le moment. L’heure d’un tour de table pour un montage financer n’est pas encore venue. Ultérieurement si cela devait se faire, ce serait après étude de tous les aspects légaux et dans la plus grande clarté.

L’idéal serait que l’ensemble du Clos soit acquis par la municipalité de l’Arbresle, puisque, outre la maison elle-même, des terrains et des dépendances pourraient se prêter a des utilisations collectives pour l’ensemble des citoyens arbreslois. Nous se savons pas encore ce que décidera la municipalité, informée par courrier. Il est tout à fait normal que le conseil municipal réfléchisse à ce projet d’une importance évidente. D’autres « lettres » vous tiendrons au courant de l’évolution de notre démarche.

.

L’Arbresle le 30 mai 2005

 

 

La lettre du Clos Landar – 2

 

Merci !

Merci pour les très nombreux messages de soutien, de sympathie, qui nous sont parvenus. Cela nous a convaincus du bien-fondé de notre démarche, et nous encourage à poursuivre. Dans cette deuxième lettre, nous vous apportons d’abord une bonne nouvelle : un premier but a été atteint ; nous avons ouvert avec la municipalité un dialogue positif et confiant et, malgrè les nombreux problèmes qui vont se poser, les élus ont décidé de faire l’acquisition du domaine du Clos Landar. Monsieur le maire, prendra contact dans les tous prochains jours avec le propriétaire. Ce dialogue se poursuivra par la suite pour préciser les aménagements à faire, et pour aller dans le sens d’une ouverture au public de la maison principale, ce que tant d’entre vous souhaitent avec nous.

 

Des travaux en perspective

Il n’est pas possible de demander à la municipalité de l’Arbresle de financer seule les travaux qui se révèlent nécessaires pour sécuriser et réparer cette vénérable demeure. Plusieurs d’entre vous nous ont proposé une aide financière. Elle sera bientôt très utile, mais nous vous demandons de surseoir encore a tout envoi d’argent. Nous étudions les modalités pratiques et la possibilité de dégrèvements fiscaux. Il faut surtout que l’acquisition du Clos soit définitivement finalisée.

 

Comment nous aider ?

Nous vous demandons simplement de nous envoyer votre intention quant au montant de vo²tre future participation. Nous saurons ainsi quels travaux nous pourrons entreprendre parmi les plus urgents à faire. Profitez-en pour nous dire si vous avez des souhaits particuliers.

Nous publierons dans cette lettre le résultat de vos décisions, de façon anonyme bien sûr. Dès que cela sera possible sans risque, ceux qui le souhaiteront pourront venir voir la maison sur place avant de décider de leur geste. Attention ! Si vous répondez par retour à ce mail, choisissez bien « répondre à l’expéditeur » et non « répondre à tous ». Vous pouvez également faire cette démarche, par téléphone au 04 74 01 27 60 (B.Isnard – vice-président.), ou par courrier à l’adresse ci-dessus.

 

Des précisions sur notre Association :

Elle existe depuis plus de 40 ans. Elle fut créée à une période où le parti pris du modernisme faisait table rase de tous les monuments anciens. Son premier but a été de sauvegarder ce qui pouvait l’être : une partie du mur d’enceinte médiéval, des maisons Renaissance du XVI° siècle, etc…Par la suite elle encourageât, avec l’aide de subventions municipales, les propriétaires soucieux de respecter l’environnement lors de réfections de façades.

Son action continue dans cette voie : faire respecter le patrimoine et faire connaître l’histoire, riche et ancienne de l’Arbresle ; par des visites guidées, par un musée, géré uniquement par des bénévoles, par un périodique « Arborosa », paraissant trois fois par an. Plus d’autres activités diverses, dans le même esprit qui nous guide depuis les années 60.

 

Centenaire de la mort de Maître Philippe

Notre association, en liaison avec l’Office de Tourisme du Pays de l’Arbresle, va marquer cet anniversaires par quelques manifestations. Sont déjà prévues : une exposition, tout le mois d’août, dans les locaux de l’Office de Tourisme (18 place Sapéon) présentant des photos et documents relatifs à maïtre Philippe. Une conférence est également prévue, le samedi 30 juillet à 14 h 30, salle Claude Terrasse (N 7, sortie de l’Arbresle en direction de Tarare, près du stade).

 

Photos

Pour ceux qui voudraient avoir un aperçu photographique de la maison du Clos Landar, vous pouvez vous rendre sur le site internet de notre association : http://amis.arbresle.free.fr , Faites le choix « à voir, à découvrir », puis « le Clos Landar ».

Ces photos accompagnent un article de presse paru le vendredi 3 juin dans l’hebdomadaire régional « Le Pays d’entre Rhône et Loire ».

Encore merci à tous…

30 juin 2005

 

 

La lettre du Clos Landar – 3

 

Où en sommes-nous ?

Pour l’achat de la propriété du Clos Landar, tout évolue très favorablement. Les pourparlers avec le vendeur sont pratiquement terminés, puisque celui-ci a accepté de vendre à la municipalité de l’Arbresle. La décision du conseil municipal autorisant monsieur le maire de l’Arbresle à signer la transaction, sera pris au cours de la prochaine réunion du conseil municipal, le 23 septembre. Nous devons rendre hommage au vendeur qui propose de faire don de divers objets ayant appartenu à monsieur Philippe et à sa famille et, particulièrement, le grand portrait peint par Sallet-Donguy qui se trouve dans le grand salon..

 

Vers un conservatoire des grands hommes de l’Arbresle

Les réflexions sont en cours quant à l’utilisation de la demeure principale de la propriété Landar. Il est probable que les trois pièces principales de l’appartement (salon, séjour et cuisine), ainsi que la chambre à coucher de monsieur Philippe, resteront consacrées à sa mémoire. D’autres pièces seront réservées à d’autres habitants illustres de l’Arbresle (Barthélemy Thimonnier, Claude Terrasse, Antonin Dubost, André Lassagne, …).

 

Que mettrons nous dans ce conservatoire ?

La partie destinée au souvenir de monsieur Philippe constitue telle qu’elle est ce conservatoire. Nous y ajouterons toutes les photos, documents, objets, qui nous seront confiés ; notamment, tout ce qui constitue actuellement l’exposition présentée jusqu’à la fin du mois d’août à l’Office de Tourisme.

Une grande partie de ce qui est dans cette exposition nous a été confiée par Philippe Collin, que nous remercions chaleureusement pour sa décision de nous laisser tout cet apport pour le futur conservatoire.

 

Notre prochaine étape :

Le bureau de notre association a commencé à mettre en place notre prochaine « feuille de route ».  Il s’agit d’organiser progressivement les actions à mener pour le prochain grand objectif : que tous ceux qui se réfèrent à maître Philippe puissent venir voir les lieux où il a vécu. Il faudra donc :

-  Mettre au point avec la municipalité la répartition des tâches et des responsabilités

-  Définir au sein de notre organisation, un groupe de travail avec les bénévoles, les volontaires ponctuels ou permanents,  qui accepteront de se lancer avec nous, pour réfléchir au détail ce tout ce qu’il faudra faire … et le faire ! Tous les talents seront les bienvenus pour partager cette nouvelle aventure.

-  Faire un « état des lieux » de la maison et une première approche de l’existant et de ce qu’il faudra faire

-  Lister les travaux à faire en priorité : mise aux normes de sécurité, aménagement des pièces pour recevoir tout ce qui sera présenté aux visiteurs, estimer les achats indispensables (équipement, mobilier, matériel,

-  Informer tous les sympathisants des aides dont nous auront besoin et de quelle façon ces aides pourront nous être apportées.

 

Conférence du 30 juillet 2005

Environs 150 personnes ont participé à la conférence de Philippe Collin, parfois venus de fort loin. L’occasion pour beaucoup de se retrouver, de faire connaissance, d’avoir un contact direct avec les responsables de notre association.

Ce fut aussi l’occasion, après la conférence, d’aller visiter l’exposition sur maître Philippe qui se tient jusqu'à la fin août à l’Office de Tourisme – 18 place Sapéon à l’Arbresle (en venant de Lyon par la N7, tourner à gauche au feu, puis la première rue à gauche, ou suivre les panneaux « Musée, Office de Tourisme »).

L’Office de Tourisme est ouvert tous les jours, y compris le dimanche ; du mardi au samedi : de 9 h 30 à 12 h et de 15 h à 19 h. Le dimanche et le

lundi : de 15 h à 19 h.

 2 août 2005

 Centième anniversaire du départ de Maître Philippe

 

 

La lettre du Clos Landar - 4

 

Le Conseil municipal a voté

Comme prévu, le Conseil municipal s’est réuni le vendredi 23 septembre avec à son ordre du jour l’achat de la propriété du Clos Landar. Après présentation par monsieur le Maire de tous les aspects de cette opération, le Conseil à voté à l’unanimité, l’achat du Clos Landar. Il reste maintenant à concrétiser la vente par acte notarié. Comme nous souhaitons que les choses avancent rapidement, et au cas à la signature de l’acte définitif devrait prendre trop de temps, nous demanderions à monsieur le maire de faire une demande d’occupation anticipée des lieux, afin de pouvoir accéder à la maison pour des repérages préliminaires.

Nous avons rencontré monsieur l’adjoint aux bâtiments et le technicien urbaniste, qui nous ont précisé la réglementation pour la mise aux normes de sécurité de la maison, en tant qu’Etablissement Recevant du Public.

 

Conservatoire des Grands Hommes

Une étape préliminaire est indispensable pour éviter toutes polémiques : confirmer ou modifier cette appellation qui sera désormais celle de la maison ; définir la qualité de « grand homme », l’étendue et les raisons de sa célébrité, ses rapports avec l’Arbresle et sa région, etc. Restera ensuite à dresser une première liste de ceux qui répondront à ces critères, définis par le bureau et le conseil de notre association, et qui « accompagneront » maître Philippe.

 

Exposition « Maître Philippe »

Cette exposition mise en place à l’Office de Tourisme de l’Arbresle a connu un réel succès, puisque visitée par 470 personnes. En outre, elle à fait l’objet de 47 commentaires, élogieux pour leur grande majorité, sur le « livre d’or » et 69 se sont inscrits pour recevoir nos informations. Prévue à l’origine pour durer tout le mois d’août, nous avions pu la prolonger jusqu’au 18 septembre, date des Journées du Patrimoine. Nous remercions chaleureusement l’Office de Tourisme, ainsi que Monique Breuil qui a mis en place cette exposition avec l’aide et, une grande partie des archives de Philippe Colin.

Cependant, nous savons que plusieurs personnes n’ont pu venir la voir. Nous avons donc le plaisir de vous informer, qu’à l’initiative de Philippe Colin, elle sera à nouveau présentée à Lyon, au Salon du Livre, qui se tiendra les 10,11 et 12 novembre, place Bellecour.

 

Les Volontaires du Clos Landar

C’est ainsi que nous avons appelé le groupe de travail de bénévoles qui aura à élaborer très pratiquement tout ce qu’il faudra mettre en œuvre pour équiper cette maison et la rendre visitable dans de bonnes conditions. Suite à un premier appel, une douzaine de personnes se sont proposées pour faire partie de ce groupe, en nous précisant dans quel domaine elles pensent pouvoir intervenir. Une partie habite l’Arbresle, d’autres non, mais toutes seront utiles, en fonction de leurs disponibilités et de leurs compétences. Dès que cela sera possible, nous réunirons ce groupe de travail, pour faire connaissance, dresser la liste des problèmes à résoudre… et se mettre au travail !

 

A propos de dons

Le moment venu, ils seront tous les bienvenus et traités avec la même reconnaissance. Mais vous devez savoir que les dons que vous verserez à l’association pourront bénéficier d’une déduction fiscale. En tant qu’organisme à vocation générale et culturelle, nous sommes habilités à vous délivrer un reçu que vous permettra de bénéficier de cette déduction.

A compter de l’imposition des revenus de 2005, la déduction d’impôts pour les dons sera de 66 % des versements, dans la limite globale de 20 % des revenus imposables (loi de cohésion sociale n°2005-32 du 18/01/2005). Ce qui revient à dire que si vous correspondez aux conditions requises, il ne restera réellement à votre charge qu’un tiers de la somme réellement versée.

 

Premiers travaux

La liste n’est pas encore dressée, mais en voici quelques uns, très probables

-  Electricite : mise au normes de l’installation intérieure ; compléter l’éclairage général, éclairages spécifiques, éclairages de sécurité.

-  Mobilier d’expositon : vitrines, panneaux, présentoirs..

-  Mobiliers utilitaires ; armoires, rayonnages, tables, chaises…

-  Petit matériel d’entretien…

A bientôt

30 septembre 2005

 

 

La lettre du Clos Landar – 5 

 

Nous imaginons volontiers votre surprise à la réception de cette Lettre, dont le dernier envoi remonte au 30 septembre 2005. Notre silence ne signifie pas, bien au contraire, que nous ne nous intéressons plus à ce projet. La réalité est plus simple et plus prosaïque : il ne s’est pratiquement rien passé !

 

Achat de la propriété : L’acte a finalement été signé six mois après la décision d’achat du Conseil Municipal, de la maison du Clos Landar. A l’étonnement de beaucoup sur ce retard, des réponses peu crédibles étaient données : le propriétaire ne pouvait venir ; le notaire n’était pas disponible…signes au minimum d’une certaine passivité…

Encore huit mois de passés depuis cette signature et il semble bien maintenant que la municipalité actuelle n’ait plus du tout envie de faire progresser ce dossier. On invoque bien sûr le coût des travaux sans savoir quels seront ces travaux. On invoque les lenteurs des démarches pour sécuriser un tel bâtiment ; nous savons aussi tout cela, mais chacun sait aussi que pour faire avancer les choses il faut parfois les pousser un peu, ce qui n’est visiblement pas le cas

Nous avions un point d’accord avec la municipalité : constituer un groupe de réflexion pour évaluer les utilisations possibles de la propriété, les travaux nécessaires et les coûts possibles. Tout en sachant que  tout cela se répartirait sur plusieurs années. Raison de plus pour définir des priorités…

Le maire nous a récemment invité, ainsi que les conseillers municipaux, à revisiter la maison ; quelques précisions nous ont été apportées : intervention du C.A.U.E. (Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement) pour évaluer l’état de l’immeuble ; un  plan de la propriété et de la maison a également été fait ; Il semble donc que l’on avance, mais si lentement !

 

Propositions : Bien entendu, nous avons fait à plusieurs reprises et par écrit, nos propositions et émis nos souhaits, Dans tous les cas, nous avons toujours eu le souci de l’intérêt général ; tout cela a été éludé…Nous n’avons toujours pas la certitude qu’une partie de la maison sera consacré à maître Philippe (une des conditions mise à la vente par le vendeur, selon les déclarations du maire).

 

Financement : Si la maison proprement dite nous est confiée pour en faire un conservatoire des hommes illustres de l’Arbresle dont, naturellement, monsieur Philippe, Il nous faudra assumer des frais d’aménagement pour recevoir dignement les visiteurs. Notre association ne pourra assumer seule ces dépenses.

Beaucoup d’entre vous nous ont proposé des dons pour nous aider ; ils seront les bienvenus mais, dans nos lettres précédentes, nous vous demandions de différer tous versements, tant que nous n’avions pas d’informations plus claires.

Cela reste vrai. Cependant nous étudions une procédure claire pour recueillir ces dons : faire appel à un organisme extérieur, parfaitement rompu à la gestion de souscriptions et parfaitement intègre. Nous pensons demander de la Fondation du Patrimoine de se charger de cette opération. Si cela se concrétise, nous vous en informerons immédiatement.

 

Photos : Pour ceux qui seraient intéressés, nous vous proposerons une pochette de 24 photos de la maison et de la propriété, telle qu’elle était lorsqu’elle était occupée (maintenant, elle est complètement vide).

 

Merci à tous

 Le 30 novembre 2006

 

 

La lettre du Clos Landar – 6

 

Nous reprenons la diffusion de cette lettre puisque les choses ont quelque peu bougé quant à l’utilisation de la propriété du Clos Landar.

L’action de la municipalité

  • La municipalité a décidé d’en faire un pôle culturel où les deux principaux occupant seraient la MJC et notre association, plus quelques salles de réunion ou des lieux communs qui seraient ouverts à d’autres associations
  • Un bureau d’étude a été chargé d’analyser les travaux de requalification des bâtiments et des abords, et un architecte sera désigné dès cet automne ; les travaux devraient donc être lancés début 2009.

 

L’action des Amis du Vieil Arbresle

  • Pour le moment, l’ensemble du rez de chaussée de la maison principale nous a été dévolu et les principales pièces seront affectées à Maître Philippe.
  • Un groupe de travail de notre association a émis le souhait que cet endroit soit un lieu d’échanges, de rencontres, de projections et d’information et pas seulement un musée
  • Ce même groupe à évoqué l’utilisation des pièces (pièce-souvenir ; pièce exposition ; pièce-échanges et projections ; pièce autres hommes illustres de l’Arbresle et boutique)
  • L’aménagement sera fait avec l’assistance de Philippe Collin, qui propose de nous confier les principaux documents qu’il possède, pour évoquer la vie et l’œuvre de Philippe.
  • L’ancien propriétaire s’est engagé à restituer, le moment venu, le portrait en pied du maître, qui était accroché au mur de la « salle de prière ». Nous souhaiterions pourvoir remeubler cette pièce telle qu’elle l’était autrefois.
  • Comme nous l’avions annoncé, nous ferons appel à des fonds privés pour équiper ces lieux, mais nous le ferons lorsque nous aurons évalué les besoins (meubles, matériel de projection, matériel d’exposition (vitrines, armoires, cadres…), équipements interactifs (vidéos, bandes sonores…). Des précisions vous seront données en temps utiles (procédure, crédit d’impôt, utilisation…)
  • Cette lettre n’est envoyée que par courriel, notre liste d’adresses portales étant par trop imprécise. N’hésitez pas à transférer cette lettre à vos amis, ou à nous indiquer leurs adresses émail ; vous pouvez aussi nous indiquer des adresses postales pour les personnes non équipées pour Internet.

 

L’avenir

  • Nous allons préciser l’usage des pièces de la maison du Clos Landar, après avoir fait une nouvelle visite sur place. Nous la communiquerons à la municipalité afin que l’architecte choisi pour les travaux ait des précisions que nous n’avons pas encore définies
  • Nous allons faire l’inventaire des équipements nécessaires, afin de faire un pré chiffrage
  • Nous prévoyons des projections en cours d’hiver ;  en particulier – pour ceux qui ne l’ont pas vu sur France3 – le téléfilm de Christel Chabert « L’énigme Philippe » (nous avons eu l’autorisation de la réalisatrice et de la société de production)
  • Les bénévoles de notre association vont être très pris pour la réalisation de ce grand projet « Clos Landar ». Nous comptons donc sur vous pour assurer la diffusion des informations que nous vous enverrons par cette lettre du Clos Landar.

 

Avec toute notre sympathie 

Le 28 septembre 2008

 

 

La lettre du Clos Landar – 7

 

« l’Enigme Philippe » 

Cet excellent téléfilm de Christel Chabert a déjà été diffusé sur France 3 récemment mais à une heure tardive. Une rediffusion est proposée aux adhérents des Amis du Vieil Arbresle et à leurs amis (avec l’assentiment de la réalisatrice et de la société de production), le samedi 8 novembre à 15 h puis à 17 h, dans la salle de projection du musée 20 place Sapéon, à L’Arbresle.

« L'énigme Philippe », en retraçant le destin de ce personnage hors du commun à travers des séquences d'animation insolites, ne se contente pas de faire vivre au spectateur un véritable voyage dans le temps.

Comme dirait l'un des intervenants du film: « Avec Philippe, on ouvre véritablement une porte vers le surnaturel... ». Alors « qu'est-ce qu'un miracle ? » et « qu'est-ce qu'une guérison miraculeuse ? ». Telles sont les questions que soulève le film. Et pour tenter d'y répondre, il donne la parole aux fervents et aux miraculés mais aussi à des spécialistes de tous bords : médecins, historiens ou philosophes...

La projection sera suivie d’un cours débat sur maître Philippe et le Clos Landar. Vu le petit nombre de place, une inscription préalable est indispensable auprès de l’Office de Tourisme : 04 74 01 48 87 pour l’une ou l’autre des séances. Philippe Collin, qui a apporté son témoignage dans ce film sera des nôtres. Entrée gratuite.

Si les demandes d’inscriptions étaient très importantes d’autres projections seront organisées plus tard.

 

Prévisions d’aménagements 

Comme annoncé, le groupe de travail s’est rendu sur les lieux et a confirmé l’utilisation probable des pièces qui nous sont dévolues :

Le salon (pièce de prière) sera la pièce souvenir qui tentera de restituer l’ambiance de l’époque.

Le séjour sera un lieu d’exposition des documents, objets, photos de Maître Philippe.

La cuisine sera réservée aux débats, réunions, projections, échanges

La souillarde sera le coin-café des bénévoles

La pièce qui suit l’entrée sera réservée aux hommes illustres de l’Arbresle et à la boutique.

 

< Salon – salle de prière

 

Nous vous proposons des photos des principales pièces, telles qu’elles étaient meublées par les derniers occupants.

Pour le salon, il serait souhaitable de retrouver une partie de ces meubles du 19ème siècle, dont nous donnerons la description ultérieurement.

Un plan sommaire vous indique la disposition des lieux dans la propriété.

L’entrée sera indépendante des lieux occupés par d’autres utilisateurs.

 

 Séjour > salle d’exposition

 

 Cuisine > Projections/débats

 

Cette lettre n’est envoyée que par courriel, notre liste d’adresses postales étant par trop imprécise. N’hésitez pas à transférer cette lettre à vos amis, ou à nous indiquer leurs adresses émail ; vous pouvez aussi nous indiquer des adresses postales pour les personnes non équipées pour Internet. 

Avec toute notre sympathie 

Le 21 octobre 2008

 

 

La lettre du Clos Landar – 8 

 

 « l’Enigme Philippe » 

De nouvelles demandes se sont manifestées pour voir cet excellent téléfilm « l’Enigme Philippe » de Christel Chabert. Une nouvelle projection (après les quatre précédentes en novembre et décembre 2008) sera donc organisée. Une occasion d’approcher ce personnage hors du commun, qui vécût au Clos Landar au 19ème siècle.  Cette projection qui dure 52 minutes sera suivie d’une discussion puis de la projection d’un diaporama commenté sur la propriété du Clos Landar (6 minutes). Le samedi 21 mars à15h au musée 20 place Sapéon, à l’Arbresle. Participation aux frais facultative. 

Plusieurs participants aux quatre précédentes projections avaient souhaité pouvoir visiter la propriété. Ce n’est pas encore possible pour des raisons de sécurité ; ce diaporama sera l’occasion d’en faire une connaissance virtuelle. 

Nous reprécisons qu’une inscription (nom + téléphone) est absolument nécessaire auprès de l’Office de Tourisme au 04 74 01 48 85 (Tél/fax) ou  ot.paysdelarbresle@wanadoo.fr , le nombre de places étant limité.

 

Dernière minute : La réalisatrice Christel Chabert nous fait parvenir l’information suivante : « j'ai le plaisir de vous annoncer la diffusion de "l'énigme Philippe" sur France 3 Rhône-Alpes-Auvergne, le samedi 4 avril à 15h50. Je vous invite néanmoins à vérifier l'horaire, la semaine précédant la diffusion, sur vos programmes TV » 

Bien entendu, nous maintenons la projection du 21 mars, car tout le monde ne reçoit pas  France 3 Rhône-Alpes-Auvergne Alpes, et si vous souhaitez voir le diaporama. A vous de choisir ! 

 

Où en est la maison du Clos Landar ? 

Le  conseil municipal a confirmé, le 30 janvier,  une demande de subventions au Conseil Général, au titre du contrat triennal  (2008). Il a par ailleurs voté la Dotation Globale d’Equipement (pour l’ensemble de la propriété et pas seulement la partie qui nous concerne). 

Selon le maire de l’Arbresle, la restructuration du Clos Landar sera lancée des la fin du 1er semestre. Le jury désigné va choisir prochainement le cabinet d’architecte qui conduira la maîtrise d’œuvre. Nous apprécions que les chosent suivent leur cours, malgré les terribles inondations du 2 novembre 2008, qui ont un peu bouleversé les priorités budgétaires. 

 

Pour en savoir plus

 Un petit fascicule est en préparation sur l’histoire du Clos Landar, mais non encore disponible. En ce qui concerne Maître Philippe, l’office de Tourisme propose : 

- "Album Philippe" par P. Collin

- Les réponses de Me Philippe 

- Confirmation de l'Evangile par MP 

- Guérisons et enseignements de MP 

 

Pour ceux qui veulent simplement faire une approche bibliographique, nous avons réédité le Dossier d’Arborosa : « Maître Philippe » petit document de 23 pages avec quelques photos, vendu au prix de 3 € également disponible à l’Office de Tourisme, où au musée les jours de visites, ou par contact au 04 74 01 27 06 (B.Isnard, Coprésident) 

 Avec toute notre sympathie. Février 2009

 

 Suite des lettres dans l'articles suivant.