blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  prĂ©sidĂ© par le pape GrĂ©goire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel PalĂ©ologue, empereur de Byzance, les membres du clergĂ© grec  ainsi que 500 Ă©vĂŞques, 60 abbĂ©s (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainĂ©, fut prĂ©nommĂ© Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Dernières publications

Arborosa n°40


Film : Les personnages célèbres de L'Arbresle


Arborosa n°39


Hommage aux Poilus Breslois


Arborosa n°38


1814 : L'Arbresle brûle-t-il ?

Dans un cahier de Philippe-Auguste Gonin, relatif aux évènements qui se sont produits au XIXème siècle à L’Arbresle et recopié par M Pierrefeu, il a été retrouvé ce témoignage riche en détails de l’arrivée et de l’occupation autrichienne en 1814, à L’Arbresle. La partie la plus surprenante concerne le danger qu’a encouru la ville suite à l’agression de deux soldats autrichiens d’occupation.

Remettons-nous dans le contexte de l'époque : le passage des armées autrichiennes nous ramène deux cents ans en arrière à la fin des campagnes napoléoniennes. De juin à décembre 1812, Napoléon entreprend la campagne de Russie avec une avancée française rapide jusqu’à Moscou que la Grande Armée occupe le 14 septembre. La réaction patriotique des russes, les pertes déjà subies lors de l’avancée, les difficultés de ravitaillement dues aux distances entraînèrent la fameuse et terriblement meurtrière retraite de Russie. Les opérations contre la Prusse l’Autriche et la Russie reprirent au printemps 1813, mais après quelques victoires françaises, ce fut l’effondrement à Leipzig du 16 au 19 octobre, puis la revanche des troupes alliées contre un empire moribond… De janvier à mars1814, la campagne de France voit la France envahie par les coalisés. Autrichiens, Prussiens et Russes occupent le pays après l'abdication de Napoléon, le 6 avril 1814.

   

L’Arbresle à cette époque, selon une estampe de Constant Bourgeois (1767-1841) édité en lithographie par F. Delpech

Récit de P. A. Gonin

Dans les infortunées années où la patrie fut envahie par les ennemis, en 1814 et 1815, la ville eu à loger un assez grand nombre de soldats autrichiens. Les premiers ennemis qui s’y présentèrent furent des éclaireurs détachés d’un bataillon de chasseurs &ag...



Retrouvez cet article et bien d'autres dans Arborosa N°34

La publication est en vente.

Pour l'acheter, remplissez le bon de commande