blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  présidé par le pape Grégoire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel Paléologue, empereur de Byzance, les membres du clergé grec  ainsi que 500 évêques, 60 abbés (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainé, fut prénommé Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Dernières publications

Arborosa n°39


Film : Les personnages célèbres de L'Arbresle


Arborosa n°38


Hommage aux Poilus Breslois


Arborosa n°37


Le général Guibaud

Commandeur de la Légion d'Honneur
Grand Officier de l'Ordre National du Mérite
Croix de Guerre 1939-1945
 Croix de Guerre des Théâtres d'Opérations Extérieures
(8 citations)

1909 : Naissance à Persanges - Savigny.
1930 : École Militaire Spéciale de Saint-Cyr.
1933 : Major des officiers coloniaux de sa promotion, il choisit l'Infanterie de Marine.
1933 : Ce sera alors le Sahara, de 1933 à 1939, les Groupes Nomades, celui d'Atar en Mauritanie, les raids méharistes, les missions de renseignement et de reconnaissance, l'autonomie dans l'action, les responsabilités, les grands espaces et les longues méharées.
1940 : en France, en juin 1940, il tient, avec sa compagnie de Sénégalais, le dernier point de résistance dans le Cotentin. Le 20 juin, il est fait prisonnier et envoyé au delà de l'Oder, en Pologne. Il s'évadera en janvier 1945, à 'approche de l'armée soviétique.
1945 : Dès son retour de captivité, il demande son affectation au 6ème R.I.C. en partance pour l'Extrême-Orient. Il arrivera, avec cette Unité, en novembre 1945, en Cochinchine.
Commandant de Compagnie, il participera à de nombreuses opérations.
1948 : Il est au Service de l'Inspection des Forces Terrestres d'Outre-mer.
1949 : Il intègre l'École Supérieure de Guerre.
1951 : Il est Secrétaire d'État aux Forces Armées.
1952 : Retour en Indochine.
1955 : Il est à l'État-major des Forces Armées.
1957 : Commandant militaire de la Mauritanie.
1960 : Directeur du Cabinet militaire du ministre des DOM-TOM.
1961 : Chef d'État-major des Forces Terrestres d'Outre-mer.
1962 : Commandant de la 26ème Division et du Sahara.
1963 : Adjoint au général Commandant en chef en Algérie.
1964 : Adjoint au général Commandant en chef  en Allemagne.
1964 : Commandant Supérieur des Forces Françaises à Madagascar et Océan indien.
1966 : Directeur Général au Service de Documentation Extérieure et de Contre-espionnage.
1971 : Conseiller d'État en Service Extraordinaire.
197...



Retrouvez cet article et bien d'autres dans Arborosa n°35

La publication est en vente.

Pour l'acheter, remplissez le bon de commande