blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  prĂ©sidĂ© par le pape GrĂ©goire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel PalĂ©ologue, empereur de Byzance, les membres du clergĂ© grec  ainsi que 500 Ă©vĂŞques, 60 abbĂ©s (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainĂ©, fut prĂ©nommĂ© Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Dernières publications

Arborosa n°40


Film : Les personnages célèbres de L'Arbresle


Arborosa n°39


Hommage aux Poilus Breslois


Arborosa n°38


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainé, fut prénommé Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, est connu pour ses talents de botaniste ; le troisième avait pour prénoms Gaspard Claude ; le quatrième, Charles Pierre (1738-1818) est le plus célèbre : compagnon de La Pérouse, il fut, fait rarissime, ministre de la marine sous Louis XVI et sous Napoléon ; il est inhumé au Panthéon.

Nous avons très peu de choses sur Gaspard. Pourtant, il devait être un personnage important car son portrait, peint par Carmontelle en 1770 figure au musée Condé de Chantilly[1] ; d'autre part, on apprend, par la gazette du château de Villemomble, qu'il est présent, en 1778, au mariage de Marie Perrine Etiennette d'Auvilliers, fille de Louis-Philippe de Bourbon, duc d'Orléans, avec François Constantin, comte de Brossard. Ce mariage est célébré en grande pompe à l'église de Saint-Eustache à Paris en présence de Louis-Philippe d'Orléans (déclaré tuteur de l'épouse !), ainsi que des membres de la famille royale.

Pourquoi notre Gaspard était-il présent à cet événement ? Il devait certainement être très proche du Duc d'Orléans.

Deux documents, l'un en 1768 et l'autre en 1787, attestent que monsieur de Fleurieu de Monverdun, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, lieutenant-général aux Gardes Françaises, était gouverneur[2] de L'Arbtesle et habitait le château de la Tourette. À cette époque, Éveux était annexe du village deFleurieux en Lyonnais, du ressort de la sénéchaussée de Lyon. Monsieur de Fleurieux en était le seigneur.

  

Mr de Montverdun, gentilhomme de Mr le Duc d'Orléans
Dessin de Louis Carrogis, dit Carmontelle, en 1770
Musée Condé à Chantilly

Le mystère persiste donc sur la vie de ce gentilhomme qui semble avoir eu son heure de gloire et nos recherches sont restées vaines pour l'éclaircir.

En 1753, Camille Jacques Annibal Gaspard Claret de Fleurieu est Président honoraire au Bureau des Finances de la Généralité de Lyon.

Le Catalogue des Gentilshommes présents à l'Assemblée des trois Ordres de la ville et sénéchaussée de Lyon le 14 mars 1789 pour l'élection des députés aux États G&eacut...



Retrouvez cet article et bien d'autres dans Arborosa n°36

La publication est en vente.

Pour l'acheter, remplissez le bon de commande