blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vignes sont cultivés par les vignerons qui pratiquent aussi la polyculture dans les hameaux environnants.

   Lire l'article
L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  présidé par le pape Grégoire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel Paléologue, empereur de Byzance, les membres du clergé grec  ainsi que 500 évêques, 60 abbés (dont celui de Savigny Amédée de Roussillon frère de l’archevêque de Lyon Adémar)  et mille prélats sont venus de toute l’Europe et de l’ouest de l’Asie pour assister à ce concile qui dure près de trois mois, de début mai à mi-juillet.

   Lire l'article
Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainé, fut prénommé Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, est connu pour ses talents de botaniste ; le troisième avait pour prénoms Gaspard Claude ; le quatrième, Charles Pierre (1738-1818) est le plus célèbre : compagnon de La Pérouse, il fut, fait rarissime, ministre de la marine sous Louis XVI et sous Napoléon ; il est inhumé au Panthéon.

   Lire l'article

Place Raspail

L'Arbresle. Une proposition d'aménagement de la place Raspail sans démolir la maison Ronzani

 

                                                

Dans de nombreuses √©ditions, nous avons √©voqu√© le projet de d√©molition port√© par la municipalit√© du b√Ętiment datant du XIIe si√®cle de la maison Ronzani, place Raspail. Destruction √ɬ† laquelle s'opposent Les Amis du Vieil Arbresle. Son pr√©sident, Daniel Broutier, a demand√© √ɬ† Michel Farine, artiste peintre et Arbreslois de coeur, d'imaginer la place Raspail requalifi√©e, avec la maison Ronzani r√©nov√©e.

Pourquoi avoir fait appel à  Michel Farine ?

Michel Farine est un artiste qui a peint L'Arbresle et ses vieux quartiers durant cinquante ans. Il conna√ģt donc bien la ville. De plus, il a appris le m√©tier de ma√ßon √†¬† L'Arbresle, a entretenu et r√©nov√© de nombreux b√Ętiments anciens sur la ville et aux alentours. Sa vision n'est donc pas simplement celle d'un artiste.

Nous souhaitions avoir une vision diff√©rente de celle de bureaux d'√©tudes sans aucune attache arbresloise, sans aucune sensibilit√© quant √ɬ† la sauvegarde du patrimoine. Durant le temps o√Ļ il exposait √†¬† L'Espace D√©couverte, Michel Farine s'est rendu sur place, s'est impr√©gn√© des lieux. Il a fait un diagnostic technique, puis, nous a rendu son diagnostic sous forme d'une eau forte montrant une place Raspail int√©grant une maison Ronzani r√©nov√©e, s'int√©grant parfaitement avec le b√Ęti ancien. La Maison Ronzani r√©nov√©e serait √† sa place, comme l'est celle du Docteur Marie.

La mairie a-t-elle programmé et budgété la démolition ?

Les offres alternatives tiennent toujours. Le candidat à  l'acquisition pour rénover maintient son offre. Quant à  nous, notre proposition de réaménagement, en cas d'acquisition par la commune, est toujours valable.