blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  présidé par le pape Grégoire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel Paléologue, empereur de Byzance, les membres du clergé grec  ainsi que 500 évêques, 60 abbés (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainé, fut prénommé Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Il était une fois la RN7 rhodanienne

La R N 7, route mythique, cette 66 française qui relie Paris à Menton ….et à Rome fut baptisée sous le Premier Empire : Route Nationale 8 et ce n’est que sous la Restauration lorsque la France fut revenue à ses frontières naturelles qu’un reclassement des voies la fit dénommer Route Nationale 7.

Depuis quelques années, au niveau national, nombre d’ouvrages lui sont consacrés et il faut ici rendre hommage à celui qui, il y a 25 ans, a eu, le premier, l’idée de la faire redécouvrir, c’est à dire Thierry Dubois.

Le but de ce numéro hors série est de raconter l’histoire particulière d’une partie du tronçon entre Lyon et Roanne et plus spécialement entre Tassin et le Pin Bouchain, car au-delà de ce col, l’association, « les chemins du passé », sur le côté ligérien a fait un travail remarquable depuis plusieurs décades, de recherches, de publications et de remise en valeur des tracés de la RN7 et de son ancêtre, la Voie Royale.

Notre but est de raconter l’histoire particulière de cette voie qui traverse le département du « Nouveau Rhône », qui est comme un lien naturel entre Beaujolais et Lyonnais.

Cette idée, a germé à partir d’un ouvrage écrit par MM Gabriel Fouillant et Pierre Bissuel, ouvrage où ces deux auteurs ont rassemblé tout ce qu’ils ont pu trouver d’archives relatives à cette axe entre le Rhône et Loire.

Nous avons complété leur travail par de nouvelles découvertes et au lieu de le présenter sous la forme d’un recueil de pièces d’archives nous l’avons présenté sous une forme rédigée ; travail long et studieux de l’équipe de l’association de fait : « les Amis de la RN7 69 ». Vous trouverez les noms des différents rédacteurs à la lecture des sept chapitres et que tous soient sincèrement remerciés pour leur contribution.

La plus grosse difficulté dans ce projet a été de sélectionner les informations dans cette masse colossale de documents de toutes natures à notre disposition tant aux Archives Départementales du Rhône que dans les archives des communes traversées et d’essayer dans la mesure du possible d’en faire la synthèse la plus claire et la plus précise possible.

Au delà de ce travail passionnant, ce projet a créé des liens amicaux avec les membres des sociétés historiques et patrimoniales de Tassin-la-Demi-lune, Charbonnières-les-Bains, La Tour-de-Salvagny, Lentilly, Fleurieux-sur-L’Arbresle, Eveux, L’Arbresle, Bully, Pontcharra et Tarare qui toutes ont généreusement apporté leur pierre à l’édifice et ont contribué à ce que cette publication soit la plus riche possible.

L ‘association « les Amis de la RN7 69 » se sont donnés comme objectif de participer à faire de la RN7, une destination touristique en coopérant avec l’association nationale et en s’insérant dans sa dynamique globale. Cette édition n’est qu’une des premières actions dans ce sens et d’autres initiatives de natures différentes sont en préparation.

Concluons cet éditorial par quelques mots de la chanson incontournable de Charles Trénet : « Heureux Nationale 7 »

 

Daniel Broutier

Vous pouvez commander cette publication remplissant le bon de commande et en nous le renvoyant accompagné d'un chèque du montant indiqué.