blason arbresle

Derniers articles publiés

Antoine Porte le dernier tonnelier de l'Arbresle

Vers 1880, l'Arbresle, dont la superficie totale est de 330 hectares, possède 100 hectares de vignes. Le phylloxera en détruira les trois quarts mais, dès 1886, on replante des cépages américains.

En 1903, 80 hectares de nouvelles vig...    Lire l'article


L’évêque de Durham, Robert de Stichill meurt à Arbipollis (L’Arbresle) en 1274.

En 1274, se tient le second concile de Lyon  présidé par le pape Grégoire X. Jacques 1er d’Aragon, l’ambassadeur de Michel Paléologue, empereur de Byzance, les membres du clergé grec  ainsi que 500 évêques, 60 abbés (dont ...    Lire l'article


Gaspard Claude de Claret de Montverdun Gouverneur de L'Arbresle

Jacques-Annibal Claret de Fleurieu eut, en plus de cinq filles, quatre fils : l'ainé, fut prénommé Camille Jacques Annibal Gaspard (1727-1794) ; le second, Marc Louis Antoine (1729-17963), ami de Jean-Jacques Rousseau et disciple de Jussieu, es...    Lire l'article


Arborosa n°42

L’année 2018 est un bon cru pour les publications Arborosa, depuis peu gérées par le Graappa (Groupe de Recherche Active des Associations du Patrimoine du Pays de L’Arbresle).


Cette année, sont déjà parus : le numéro classique 41 et deux numéros hors série, l’un traitant du chanvre dans notre région et de son futur possible et l’autre de l’histoire de la Route nationale 7, entre Lyon et le Pin Bouchain, depuis des temps immémoriaux à aujourd’hui.
Un Dossier d’Arborosa qui vient de paraître nous conte la vie à l’arrière du front pendant la Grande Guerre au travers de l’histoire douloureuse de Marie Chambe de Saint Julien sur Bibost.


Ce numéro 42 commence par la seconde partie de la vie à l’école du père Perret, comme on l’appelait avant guerre, écrite par Mme Ceschino, institutrice, qui nous livre ses souvenirs et ses témoignages dans un style vivant et plaisant.
Jean Paul Missire nous raconte l’histoire d’un notaire de Savigny et d’un ex-huissier de L’Arbresle qui sont traduits en justice pour rédaction de faux actes authentiques, sous Napoléon 1er.
Martial Subrin a développé un article étoffé sur le compagnonnage et les compagnons qui ont exercé plus particulièrement à L’Arbresle. (la seconde partie paraitra dans le n°43)
Daniel Broutier présente l’histoire du passage de Saint Vincent Ferrier, en 1417, qui séjourna à Courzieu et à L’Arbresle avant de se rendre à Lyon. Le séance de soin de ce saint ne sont pas sans rappeler un autre personnage illustre : M Philippe.
Dans ce numéro est publiée l’histoire des tentatives d’exploitation de charbon dans la région de L’Arbresle. Marie Jeanne Espejo évoque celles de Courzieu. et Daniel Broutier celles de Savigny-L’Arbresle.
Une courte histoire de l’implication solidaire de savignoises pendant la Grande Guerre est relatée par André Bouvier.
Nous clôturerons cet Arborosa par la publication d’un article de Mlle Claudia Fougère, correspondante au quotidien : « L’Echo Liberté » avant guerre. Elle nous expose l’histoire de travaux dans le quartier de la Madeleine et des découvertes archéologiques surprenantes qui avaient alors été faites.


En conclusion, nous tenons à remercier tous ces bénévoles du Pays de L’Arbresle qui consacrent beaucoup de leur temps personnel à effectuer des recherches, à rédiger et à mettre en page cette revue historique.


Daniel Broutier

Vous pouvez commander cette publication remplissant le bon de commande et en nous le renvoyant accompagné d'un chèque du montant indiqué.