blason arbresle
Accueil >>
Un paysan du Lyonnais au XVIIIème siècle

Les livres de Raison : c’est ainsi que l’on appelait, au moyen âge, le journal personnel que tenaient des particuliers. Ceux qui ont Ă©tĂ© Ă©crits par de simples paysans, sont assez rares, et c’est ce qui nous dĂ©termine Ă  publier en entier, celui que nous a laissĂ© Hugues Mayet, cultivateur de la petite paroisse de Nuelles, près de L’Arbresle, d’autant plus qu’il renferme un tableau fort exact de la vie modeste d’une famille rurale au XVIIIe siècle. A. Vachez nous prĂ©sente...  
Lire l'article >>


Braquage a l'auberge du Cheval Blanc

Après la terrible inondation de 1715, le dix-huitième siècle a été pour l'ArbresIe fécond en auberges dont les principales sont encore dans nos mémoires depuis : « les Trois Maures », « la Tête Noire », « la Cigogne » jusqu'au « Cheval Blanc » qui, à cette époque était situé près du pont de la Madeleine.

Un fait divers consécutif à une sorte de braquage dans notre langage actuel est relaté dans ce procès-verbal du 9 décembre 1761.

...  
Lire l'article >>

Jacques CĹ“ur - Argentier du Roi (1395-1456)

L'homme du monde que cet étrange monarque a proba­blement redouté le plus ne fut ni Henri VI, roi d'Angleterre, ni Jean sans Peur, duc de Bourgogne, ses ennemis de chaque instant, mais Jacques Cœur, le plus fidèle de ses amis.

Le 17 juillet, la bataille de Castillon mettait fin Ă  la guerre de 100 ans. Deux ĂŞtres d’exception contribuèrent largement Ă  l’expulsion des Anglais : Jeanne d’Arc en tant que militaire, Jacques CĹ“ur en tant que financier. Charles VII laissa exĂ...  
Lire l'article >>


La newsletter

Recevez nos dernières informations sur les nouvelles publications, les visites, les rencontres, les actions menées.